Haut les couleurs !

Gérard CORMY le peintre fou de couleurs« Le cinéma a incontestablement influencé ma couleur, car elles me permettent de me distinguer des autres. Les couleurs tristes ne m’attirent pas du tout. D’ailleurs, je suis persuadé que l’on peut tellement faire vivre un tableau uniquement avec elles. Le Caravage à l’époque lui aussi choquait… !

Quant à Léonard de Vinci, sa technique professionnelle faisait de lui un chimiste qui inventa d’ailleurs des teintes et une technique pour notre siècle. Savoir se servir des couleurs devraient être la qualité primordiale chez un peintre. Les couleurs sont faites pour s’en servir , d’autant qu’il s’agit d’un atout pour les peintres d’une certaine façon, en ce sens que cela nous éloigne de la photo. Nous rajoutons des couleurs, tels les rouges de Renoir, le vert Veroneze, qui n’existent que dans leurs tableaux. »

L’idée des thèmes est venue en 1986 – 87. Jusqu’à présent, j’exposais avec d’autres peintres. Mais en créant mon atelier d’exposition permanente, l’idée à germer de valoriser une collection qui était complète : la bible, et de rassembler alors les tableaux par thème. L’idée était d’obtenir une cohérence, une suite dans la découverte de peintures.

Les toiles sur les guerres de Vendée, l’Indochine, et le Grand Livre d’Histoire : ce que je poursuis, c’est la recherche de vérité, en la présentant historiquement. Il ne s’agit pas de ma volonté, mais celle de l’histoire. Dans le cas du thème concernant le Grand Livre d’Histoire (la bible), ce que je traite et ce qui m’importe, c’est le côté historique et non le côté religieux, car il s’agit aussi d’un grand livre historique. C’est la raison pour laquelle un journaliste parlait de moi comme « pédagogue picturale ». Modigliani par exemple peignait la perception, sa perception des choses, non la réalité.

Je me sers de thèmes pour attirer l’attention et mettre en garde en sensibilisant chacun à ce qui a existé, ce qui existe encore, tout simplement pour ne pas oublier. Inciter les gens à la réflexion sur leur vie, les événements à partir d’un véritable cadre historique. C’est la raison pour laquelle je passe beaucoup de temps à étudier à fond cette histoire et son contexte d’époque, ses traditions, pour ne pas faire d’erreurs et respecter l’histoire.

Les tableaux que j’aime le plus sont ceux qui ont des thèmes puissants. Ce sont souvent les plus grands également.
D’un point de vue pictural, plus les toiles sont difficiles, plus je suis satisfait. Le peintre a sa récompense quand il a réussi, ou croit avoir réussi. Et l’intérêt des gens se porte sur les grandes scènes des thèmes et leur histoire plutôt que les petites qui se vendent en revanche plus facilement que les grandes…

Voici les grands thèmes de mon travail. Pour chacun de ces thèmes j’ai réalisé entre 50 et 130 toiles à découvrir dans mon exposition permanente au 4 imp des Mésanges à LA BARRE DE MONTS (85550) ou lors d’une exposition.

Biographie

 

CONCOURS de l’Academia Severiade de Milan

A l’automne 2011, Gérard Robert Cormy a reçu deux prix prestigieux de l’Academia Severiade de Milan. Les deux oeuvres ci dessous ont été primées aux deux concours organisés respectivement en l’honneur de Caravage et de Artemisia Lomi Gentileschi. Consulter le dossier spécial

caravage targa4 targa3

Les commentaires sont fermés.